Les fêtes de fin d’année approchent à grand pas. De nombreuses familles envisagent de mettre un chat ou un chien sous le sapin. Il faut tout faire pour que ces animaux ne soient pas abandonnés quelques mois plus tard.

Les fêtes approchant, la Fondation 30 Millions d’Amis a tenu a rappeler qu’adopter un animal était une decision à ne surtout pas prendre à la légère.

Et si l’on peut comprendre que de nombreuses familles envisagent de mettre un chat ou un chien sous le sapin, il faut tout faire pour que ces animaux ne soient pas abandonnés quelques mois plus tard.

Les fêtes de fin d’année approchent à grand pas. De nombreuses familles envisagent de mettre un chat ou un chien sous le sapin. Il faut tout faire pour que ces animaux ne soient pas abandonnés quelques mois plus tard.

“Un coup de coeur” 

Attention aux adoptions compulsives. Voilà le message qu’a décidé de porter l’association 30 Millions d’Amis en cette période de Noël :

Sur la liste au père Noël d’un enfant, des jouets, des livres et… un chien. C’est LE cadeau qu’il a choisi de réclamer cette année. Parce que « c’est gentil un chien, c’est petit, c’est doux comme une peluche et ça fait des câlins ».

Cette situation, de nombreux parents la vivent. « Mes enfants me réclament un chien depuis pas mal de temps et encore plus en prévision de Noël. Je sais bien que l’animal n’est pas un objet mais je pense craquer quand même et je verrais ensuite si ça se passe bien ». Le témoignage de Justine, 36 ans, maman de 2 enfants, illustre parfaitement les acquisitions compulsives qui se terminent… mal.

2 conseils précieux pour faire le bon choix

Une large part des animaux abandonnés pendant l’été sont issus de ces adoptions “coup de coeur” au moment des fêtes. Pour que cela cesse, 30 Millions d’Amis donne ainsi deux conseils fondamentaux pour réfléchir à la question sereinement :

1- BIEN SE RENSEIGNER

Quelle race de chien correspond le mieux à votre mode de vie ? Comment éduquer un chat ? Quel est le cout réel d’un animal (nourriture, soins vétérinaires, garde etc…) ? Autant de questions déterminantes auxquelles vous devrez répondre avant de prendre un animal chez vous. N’hésitez donc pas à bien vous renseigner dans les livres et auprès de professionnels.

2- UN PACTE FAMILIAL

Nous avons des devoirs envers les animaux. Le nourrir, le toiletter, le promener, le soigner… des actes que vous devrez accomplir au quotidien pendant au moins une dizaine d’années. Il est donc essentiel d’en être bien conscients et de faire intégrer cette idée à tous les membres de la famille et particulièrement aux enfants. Vous pouvez donc répartir ces tâches afin que chacun s’engage à s’occuper de l’animal. Une fois ce pacte accepté et signé, c’est parti pour des années de bonheur !

 

Adoptez, n’achetez pas !

Si votre décision est mûrement réfléchie et que vous êtes sur le point d’intégrer un chat ou un chien à votre foyer, la meilleure chose que vous puissiez faire est de donner une seconde chance à un animal d’un refuge.

30 Millions d’Amis continue :

Si l’on ne doit jamais offrir un animal en cadeau, on peut faire le plus beau des cadeaux à un animal d’un refuge. C’est un acte fort envers un animal déjà éprouvé par la douleur de l’abandon et il vous en sera éternellement reconnaissant. Des centaines de chiens et chats n’attendent que ça : une nouvelle famille qui leur donnera une seconde chance !

Non, les animaux des refuges n’ont pas des troubles du comportement. Non, les frais d’adoption en sont pas exorbitants. Non, les animaux disponibles ne sont pas tous vieux…Il est urgent de tordre le cou à tous les stéréotypes qui perdurent à propos de l’adoption en refuge. On en parle ici :

Pour que cesse l’abandon et que les refuges n’aient plus de raison d’être, arrêtons de considérer les animaux comme des biens de consommation et choisissons l’adoption plutôt que pour l’achat !

Regardez la vidéo de la dernière campagne de 30 Millions d’Amis contre l’abandon :

https://youtu.be/Jq2wg0SNJyE

Source de cet article : holidogtimes.com

Faire un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée