Généralement, nous avons tous tendance à considérer notre chien comme un membre de notre famille, qui partage notre lit, notre salon et notre coeur. Mais dans certains foyers, les chiens ne sont pas des membres à part entière de la cellule familiale, et ils n’ont même pas le droit d’entrer dans la maison.

Le mythe du “chien d’extérieur” a la vie dure. En dépit de l’insistance constante des refuges et autres groupes de protection animalière (pour qui les chiens doivent vivre en intérieur avec leurs maîtres, notamment en cas de météo difficile), des milliers de chiens vivent toujours dans des jardins, parfois attachés au bout d’une chaîne.

Il y a pourtant de nombreuses raisons qui font que forcer un chien à vivre perpétuellement en extérieur est un geste malveillant et mauvais pour l’animal – des raisons qui ne sont pas que météorologiques.

image Shutterstock

En obligeant un chien à vivre dehors, vous le condamnez à une vie solitaire et pleine de frustrations.

Les chiens sont des animaux très sociaux, dont les ancêtres et cousins (les loups) vivent en meutes. Les loups chassent ensemble, dorment ensemble, et jouent ensemble.

Les chiens n’ont pas de meute. Ils n’ont que nous. Priver un chien de compagnie humaine en l’obligeant à vivre en extérieur est une forme de maltraitance animale, qui émousse les instincts naturels du chien.

image Shutterstock

Selon le Dr. Rob Proietto, vétérinaire new-yorkais, même si les chiens ne devraient pas être contraints de vivre constamment en extérieur, certains chiens préfèrent cependant passer la majeure partie de leur temps dehors.

“De nombreux chiens adorent la nature, et certains préfèrent rester en extérieur, notamment dans les régions rurales. Néanmoins, il est important de savoir reconnaître le moment où les chiens doivent retrouver leur famille, et se mettre à l’abri.” ; “Les chiens peuvent très facilement surchauffer dans un climat ensoleillé, et réciproquement, ils peuvent souffrir d’hypothermie dans des conditions climatiques froides et humides.”

Il n’existe aucune race canine capable de vivre constamment en extérieur : les chiens sont une espèce domestique, pas sauvage, et ils sont besoin des humains pour être en sécurité, et trouver un environnement confortable.

image Shutterstock

Comme de nombreux employés de refuges, Adam Goldberg (de la Humane Society de Broward County, à Fort Lauderdale, en Floride) a pu voir de ses propres yeux à quel point une vie en extérieur pouvait être dommageable pour un chien.

“L’un des actes les plus cruels imaginables, c’est d’attacher un chien à une chaîne pendant une longue période”, explique Goldberg. “C’est cruel, et c’est de la maltraitance ! Les chiens maintenus au bout d’une chaîne regardent le monde passer devant eux, et ils ne peuvent qu’imaginer ce que serait une vie de liberté.”

Goldberg raconte alors l’histoire de Hope, une femelle pitbull de 3 ans qui n’avait jamais vécu en intérieur avant d’arriver au refuge de Broward County. Hope avait “de la corne aux articulations et aux coudes, à force de dormir sur des surfaces dures, comme du béton.”

Vivant constamment en extérieur, elle n’avait jamais appris les règles d’un comportement en intérieur ; elle n’avait pas connu le dressage que la plupart des chiots doivent assimiler lorsqu’ils arrivent dans un foyer. Hope a du tout réapprendre, notamment à ne pas voler de la nourriture dans les poubelles.

“Il ne lui a pas fallu longtemps pour apprendre un bon comportement d’intérieur, et pour s’habituer à dormir dans un panier confortable, non loin de sa famille d’adoption”, explique Goldberg. “La corne de ses membres a fini par se ramollir, et sa peau s’est améliorée, grâce à une meilleure alimentation, et au fait qu’elle n’était plus exposée aux éléments ou aux puces. Désormais, elle passe une vie très heureuse au sein d’une famille qui l’aime beaucoup.”

Hope avant et après avoir été recueillie.

Hope a eu de la chance : de nombreux chiens ne connaissent pas un tel bonheur, et passent leur vie en extérieur, sans jamais connaître la sensation d’appartenir à une meute, ou à une famille.

“Il y a plus de 10000 ans, les hommes ont domestiqué les chiens : ils recherchent notre compagnie, et en ont besoin.” explique Goldberg. “Votre chien ne sera heureux en extérieur que si vous vivez avec lui, là dehors.”

 

Source de cet article : happytoutou.wamiz.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.